samedi 7 janvier 2012

Williams et Jacobs (2004). Examiner l'utilisation du blog comme outil d'apprentissage dans le secteur de l'éducation supérieure

Votre avis :  
Le blog a été décrit par Hiler (2003) comme "l'application qui tue", parce qu'il a la capacité de produire une activité collaborative (avec les commentaires et les multiples auteurs), de partager le savoir, de réfléchir et de débattre. Certaines universités aux US ont donc commencé à utiliser le blog comme support de leur cours. Les résultats sont plutôt encourageants. Le blog sera-t-il la nouvelle forme d'éducation de demain ?
On connait tous le blog, ou le phénomène du blogging. Ce site lui même est un blog. Si vous êtes sur ce site, c'est que vous connaissez également l'utilisation qui peut en être faite pour le partage du savoir. Une utilisation nouvelle, appréciée et qui s'avère très utile à l'apprentissage. 
Le blog existe depuis 1999 (grâce à Blogger, d'ailleurs). Dans le secteur de la transmission de savoirs, il est concurrencé par les wiki, ces sites collaboratifs où chacun peut modifier les pages pour y rajouter de l'information. Mais le wiki a un succès instable, son nombre d'utilisateurs variant tandis que l'utilisation du blog ne fait qu'augmenter (plus d'un million d'utilisateurs en 2004). Tant et si bien que le phénomène inquiète les journalistes, qui voient des amateurs faire leur travail. L'avantage est de pouvoir publier ce qu'on pense vers un large public, ce qui est parfois édifiant et peut produire un effet cathartique sur les connaissances de l'auteur. Les possibilités d'échange autour de ces pensées mises à disposition d'un grand nombre sont aussi importantes que le public qui y a accès. Cela peut sembler un peu "exhibitionniste", mais c'est sans compter le nombre de "voyeuristes" qui trainent sur la toile...
Il y a plusieurs types de blogs : les blogs de groupes, de familles, de communautés et d'entreprise. Il y a aussi les blogs définis par leur contenu : Liblogs (les blogs de libraires ou de bibliothèques) et Edublogs (les blogs à visée éducative, ce qui nous intéresse ici). 
Après la création du blog en 1999, il a fallu attendre 2003 pour que son utilisation en entreprise soit saluée dans un colloque aux US. Ils ont surtout apprécié sa capacité à organiser et laisser une trace des savoirs. C'est en effet une caractéristique importante du blog que de pouvoir archiver les articles publiés, comme un archivage de savoir.
Mieux que ça, le blog, et l'utilisation des commentaires pour discuter des savoirs, permet de transformer de simples savoirs en réelle "intelligence", c'est à dire de mieux intégrer les connaissances.

Oravec (2002) a bien comprit comment le blog peut être utile à l'apprentissage : dans un premier temps, il encourage à la réflexion personnelle, il encourage à la collaboration et permet de se tenir informé et au goût du jour grâce au partage de ressources toujours actualisées. Il a ensuite identifié les avantages plus informels, comme quoi le blog permet de créer un esprit de communauté entre étudiants (quand il est utilisé sur cette population par les universités, par exemple). Le blog les oblige à argumenter ses idées, les énoncer clairement, ce faisant, à organiser plus efficacement son savoir dans leur mémoire. On peut également voir comment notre formulation va être reçu par les autres, qui vont réagir avec des contre-arguments ou en ajoutant de nouveaux arguments au propos. 
Ferdig et Trammel (2004) ajoutent à cela que la nature discursive des commentaires permet de mieux construire son savoir, d'améliorer les relations entre les participants (élèves et enseignants). Il permet également d'actualiser les savoirs avec des nouvelles ressources, de nouveaux liens, etc. L'apprentissage devient actif, ce qui est beaucoup plus efficace et flexible, et en conséquence, la pensée est plus ordonnée, plus construite.

Au vu de tous ces avantages, on l'a dit, des universités (Harvard et BGSB MBA) ont commencé à utiliser le blog comme support de cours. Les élèves étaient invités à participer au moins 5 fois (contre un gain de 5 points sur une note) au blog, en construisant des articles, en commentant les articles des autres, etc. A la fin, un questionnaire était donné, afin de recueillir les impressions des étudiants. Leur avis est le suivant : 
- 2/3 des participants sont d'accord pour dire que le blog a aidé voir beaucoup aidé à leur apprentissage. 
- 77% des participants ont trouvé que le blog leur a permit d'avoir des échanges plus intelligents avec les autres étudiants. 
- 2/3 des participants déclarent qu'ils n'avaient pas besoin de la récompense en points sur la note finale pour utiliser le blog. Ceci sûrement parce qu'ils étaient déjà adultes et motivés pour apprendre et non juste pour obtenir une mention sur leur diplôme. 
- 90% pensent que le blog devrait être utilisé dans tout ou partie des cours. 

Ces résultats montrent bien que les étudiants sont majoritairement pour l'utilisation du blog comme support à l'apprentissage, savent l'utiliser au mieux de ses possibilités (organiser sa pensée et échanger de manière argumentée) et voient même l'apport que ça peut faire à leur apprentissage. 

Cette mouvance va dans le sens d'une nouvelle manière d'enseigner, où les étudiants apprennent moins de l'enseignant et plus de leur pairs ou d'eux même. C'est autant, voir plus efficace que d'apprendre dans les bouquins. Comme dit Wrede (2003) : "si les professeurs veulent que leurs étudiants soient autonomes, créatifs, s'entraident et travaillent en coopération, l'institution éducative doit permettre aux étudiants de développer justement ces compétences... en développant des cours et des outils qui valorisent réellement ces qualités".


Source: Williams, J. B., & Jacobs, J. (2004). Exploring the use of blogs as learning spaces in the higher education sector. Australian Journal of Educational Technology, 20 (2), 232-247.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire